Nos archivesprésentation

Notre fonds d’archives est important et représente un véritable trésor, dont une partie somnole encore, alors qu’il représente une richesse pour comprendre notre histoire, depuis la naissance des chemins de fer, de la corporation ainsi que celle du mouvement syndical cheminot.

Mais au-delà de leurs connaissances, l’intérêt des archives est aussi de transmettre aux générations présentes toute l’expérience ainsi accumulée par ceux qui les ont précédés et de les mettre à disposition, à la réflexion et au service des luttes présentes et à venir

Une partie des archives a été identifiée et pré-classée, la plupart du temps dans le respect des principes archivistiques et du respect des fonds, avec quelques entorses parfois, notamment pour les congrès ou les luttes, où l’on retrouve un classement thématique. Les documents ont été classés en fonction du sujet (un congrès, une grève) mais non en fonction du producteur.

Un élan nouveau a été donné, en professionnalisant les pratiques par l’embauche d’une archiviste à temps plein en 2012 puis d’importants investissements en locaux et systèmes de rayonnage vont à terme permettre à l’Institut de se doter d’un outil fonctionnel en appui de ses recherches, études et publications.

Cela s’est traduit par la rédaction d’un répertoire numérique détaillé des Archives de la période 1909 /1939, de la Fédération, des Unions et Syndicats des travailleurs des chemins de fer CGT, saisies lors de la seconde guerre mondiale par les allemands, puis plus tard intitulées « Retour de Moscou ». Son cheminement représente à lui seule toute une histoire à découvrir ultérieurement sur se site.

Il reste encore beaucoup à identifier puisque l’ensemble des archives représente ~ 600ml et couvre la période de 1892 à nos jours.