Secrétairesgénéraux

Les Secrétaires généraux de la Chambre syndicale nationale des travailleurs des chemins de fer de France et des colonies, du Syndicat national, puis de la Fédération CGT des travailleurs des chemins de fer depuis 1890.

Liste des secrétaires généraux

Né le 20 juillet 1858 à Paris, mort en 1900 en Espagne.
Ouvrier-sellier des ateliers des Batignolles de la Compagnie de l’Ouest, puis contremaître à l’atelier des bâches des chemins de fer du Nord, à Valladolid.
Premier secrétaire général de la Chambre syndicale des ouvriers et employés de chemins de fer, fondée le 4 août 1890.

Eugène guérard

Né le 26 mai 1859 à Colombes (Seine, Hauts-de-Seine), mort le 19 mars 1931 à Pau (Basses-Pyrénées, Pyrénées-Atlantiques).
Secrétaire du Syndicat national des chemins de fer créé en avril 1895 ; dans les faits, il continue à diriger le syndicat jusqu’à sa démission au congrès extraordinaire de décembre 1909. Secrétaire général de la CGT (21 avril-26 novembre 1901), coopérateur, représentant des cheminots au Conseil supérieur du travail de 1900 à 1909.

Surveillant au chemin de fer de Ceinture en région parisienne.
Secrétaire général du Syndicat national des chemins de fer, élu au congrès extraordinaire de janvier 1899.

Employé de la Compagnie de l’Ouest à Paris-Rive droite.
Secrétaire général du Syndicat national des chemins de fer, il représente le syndicat national au Comité confédéral.

Secrétaire général durant quelques jours, en mai 1909, du syndicat national des chemins de fer, poète, conférencier des Universités populaires du Faubourg Saint-Antoine et de La Bellevilloise.

Marcel Bidegaray

Né le 13 septembre 1875 à Bayonne (Basses-Pyrénées, Pyrénées-Atlantiques), mort le 20 décembre 1944 à Bidache (Basses-Pyrénées).
Chauffeur puis mécanicien.Secrétaire général du Syndicat national des chemins de fer, à partir de 1909, puis de la Fédération nationale des travailleurs des Chemins de fer de France des colonies et pays de protectorat, fondée le 28 janvier 1917 grâce à la fusion du syndicat national avec la Fédération autonome des mécaniciens et chauffeurs, l’association professionnelle des agents de train, l’association générale du personnel des chemins de fer du PLM.

Gaston Monmousseau

Direction collective : Gaston MONMOUSSEAU, Lucien MIDOL, Edmond LEVÊQUE et Henri SIROLLE. Ils seront arrêtés ou poursuivis début mai (répression de la grande grève de 1920).

Né le 17 janvier 1883 à Luynes (Indre-et-Loire), mort le 11 juillet 1960 à Paris (XIXe arr.).
Ouvrier aux ateliers parisiens des chemins de fer de l’État. Avant la Première guerre mondiale, militant anarchiste et antimilitariste, puis, durant la guerre, animateur de la tendance minoritaire « révolutionnaire » au sein de la CGT. Secrétaire de la Fédération des cheminots en avril 1920, secrétaire général de la CGTU (juin 1922- novembre 1932), puis membre du secrétariat. Adhérent du Parti communiste en 1925, élu à son Bureau politique constamment de 1926 jusqu’à la Seconde Guerre mondiale. Directeur de La Vie ouvrière, élu député à Noisy-le-Sec en 1936, réélu en 1945 au Bureau politique du PCF et au secrétariat de la CGT, directeur à nouveau de La Vie ouvrière.

Marcel Bidegaray

Bidegaray reprend les rênes de la Fédération après l'échec de la grande grève de 1920.


Juin 1921 à décembre 1935 : Scission CGT-Unitaire / CGT confédérée

Pierre Sémard

Né le 15 février 1887 à Bragny-sur-Saône (Saône-et-Loire), fusillé le 7 mars 1942 à la prison d’Évreux (Eure).
Secrétaire général de la Fédération des cheminots CGT-U 1921-1924, puis 1934-1935), puis de la Fédération CGT réunifiée (décembre 1935-octobre 1939), Secrétaire général du Parti communiste (1924-1928).

Adolphe Montagne

Né le 15 mars 1872 à Aillant-sur-Tholon (Yonne), mort le 1er août 1953 à Auxerre (Yonne).
Cheminot homme d’équipe, dirigeant de la Fédération « Montagne » en 1921.

Lucien Midol

Né le 24 septembre 1883 à Château-Châlon (Jura), mort le 26 décembre 1979 à Vouzeron (Cher), dans la maison de repos Ambroise-Croizat.
Ingénieur des Arts et Métiers, puis mécanicien à la Compagnie du PLM, révoqué en 1920.Secrétaire de l’Union PLM puis Secrétaire général de la Fédération nationale des chemins de fer, membre du Comité central de 1926 à 1938 et du Bureau politique de 1924 à 1959 du Parti communiste, député de Seine-et-Oise.

Né le 18 juin 1877 à Brest (Finistère), mort le 22 août 1956 à Clichy (Seine, Hauts-de-Seine. Cheminot, chaudronnier, Secrétaire de la Fédération nationale des travailleurs des chemins de fer.

Pierre Sémard

Né le 15 février 1887 à Bragny-sur-Saône (Saône-et-Loire), fusillé le 7 mars 1942 à la prison d’Évreux (Eure).
Secrétaire général de la Fédération des cheminots CGT-U 1921-1924, puis 1934-1935), puis de la Fédération CGT réunifiée (décembre 1935-octobre 1939), Secrétaire général du Parti communiste (1924-1928).

Jean Jarrigion

Né le 20 novembre 1879 à Blavignac (Lozère), mort le 25 décembre 1968 à Prunières (Lozère).
Chef de train, secrétaire général de l’Union des syndicats des travailleurs des chemins de fer du Midi, Secrétaire général de la Fédération nationale des travailleurs des chemins de fer de France (1926-1940), membre du Conseil national économique (1935-1940), membre du Comité consultatif des chemins de fer.


Décembre 1935 : Réunification


Roger Liaud

Né le 12 mars 1898 à Bordeaux (Gironde), mort le 29 juillet 1972 à Royat (Puy-de-Dôme).
Employé puis chef de bureau. Secrétaire général de la Fédération nationale légale des travailleurs des chemins de fer (1940-1944).

Raymond TOURNEMAINE

Raymond TOURNEMAINE

Né le 12 février 1893 à Sainghin-en-Mélantois (Nord), mort le 15 septembre 1973 à Paris (Xe arr.).
Responsable de l’Union Nord puis de la Fédération CGTU des cheminots, gérant de la Tribune des cheminots de 1923 au début des années 1960, Secrétaire général de la Fédération CGT des cheminots à la Libération jusqu’en 1953 (puis président, 1956-1961), administrateur du Comité central du PCF de 1945 à 1959, chevalier de la Légion d’honneur.

Gérard OURADOU

Né le 20 janvier 1896 à Montesquieu-Lauragais (Haute-Garonne), mort le 29 janvier 1952 à Suresnes (Seine) ; contrôleur technique puis sous-inspecteur ; délégué de la CGT à l’Assemblée consultative provisoire (1944-1945) ; membre de la Commission nationale de reconstitution des organisations syndicales de travailleurs ; secrétaire de la Fédération confédérée FO des cheminots (décembre 1947) ; membre du bureau fédéral de la Fédération FO des cheminots et représentant FO au conseil d’administration de la SNCF jusqu’en 1951 ; militant socialiste.

À la Libération, Ouradou fut secrétaire général, avec Raymond Tournemaine, de la Fédération reconstituée selon les principes de la parité d’avant-guerre et administrateur de la SNCF.

Raymond Tournemaine

Né le 12 février 1893 à Sainghin-en-Mélantois (Nord), mort le 15 septembre 1973 à Paris (Xe arr.).
Responsable de l’Union Nord puis de la Fédération CGTU des cheminots, gérant de la Tribune des cheminots de 1923 au début des années 1960, Secrétaire général de la Fédération CGT des cheminots à la Libération jusqu’en 1953 (puis président, 1956-1961), administrateur du Comité central du PCF de 1945 à 1959, chevalier de la Légion d’honneur.

Robert Hernio

Né le 31 juillet 1909 à Locmariaquer (Morbihan), mort le 13 juillet 2003 à Concarneau (Finistère).
Conducteur de route, dirigeant de la Fédération CGT des cheminots illégale.Secrétaire (1944-1951), Secrétaire général adjoint (1951-1953), puis Secrétaire général de la Fédération (1953-1961), puis président à partir de 1961. Secrétaire de la Fédération syndicale mondiale (1961-1965), collaborateur de la CGT (1965-1970), membre suppléant du comité central du PCF (1947- 1950).

Georges Séguy

Né le 16 mars 1927 à Toulouse (Haute-Garonne).
Typographe puis ouvrier du service électrique de la SNCF.Secrétaire de la Fédération CGT des cheminots (1949-1957) puis Secrétaire général adjoint (1957-1961) et Secrétaire général (1961-1965). Membre suppléant puis titulaire du comité central du Parti communiste (1954-1994), membre suppléant du bureau politique (1956-1964), puis membre titulaire (1964-1982). Membre de la Commission administrative de la CGT (1961-1965), du Bureau confédéral (1965-1982), Secrétaire général de la CGT (16 juin 1967-18 juin 1982), membre de sa commission exécutive (1982-1992), Président de l'Institut CGT d'histoire sociale (1982-2002) et son président d'honneur à partir de 2002.

Charles Massabieaux

Né le 11 décembre 1921 à Aulas (Gard), mort le 28 juillet 1998 à Bréau-et-Salagosse (Gard).
Ouvrier puis chef de brigade d’ouvriers, membre de la direction de la Fédération CGT des cheminots (1953-1976), secrétaire de l’Union CGT Méditerranée (1953-1961).Secrétaire général adjoint (1961-1965) puis Secrétaire général (1965-1976) de la Fédération, membre de la Commission administrative puis exécutive de la CGT (1963-1975).

Georges Lanoue

Né le 30 avril 1940 à Tours (Indre-et-Loire).
Agent Mouvement (chef de secteur Mouvement).Membre du bureau (1968-1973) puis Secrétaire général adjoint (1973-1976) puis Secrétaire général (1976-1993) de la Fédération CGT des cheminots. Collaborateur de la CGT (1993-1995), membre de la commission exécutive confédérale (1975-1995), membre du comité central du PCF (1972-1990).

Bernard Thibault

Né le 2 janvier 1959 à Paris d’une famille originaire du Morvan.
En 1974, il entre au centre d’apprentissage de la SNCF de Noisy-le-Sec, dont il sort en septembre 1976 avec un CAP de mécanique générale. Il est aussitôt embauché par la SNCF au dépôt de Paris la Villette. Entre au bureau fédéral en 1987.Secrétaire général adjoint de la Fédération CGT des cheminots (1990-1993), puis Secrétaire général (1993-1999). Secrétaire général de la CGT (5 février 1999-22 mars 2013).

Didier Le Reste

Né en 1955 à Paris.
En 1973, après un BEP de mécanique, il est engagé comme ouvrier dans une fonderie de Nevers, où il participe à la création d'une antenne CGT. En 1976, il entre à la SNCF en tant que contrôleur. Secrétaire général de la Fédération CGT des cheminots (2000-2010), conseiller de Paris et conseiller d’arrondissement (2014-…).

Gilbert Garrel

Né le 21 septembre 1959 dans une famille de mineurs du bassin cévenol.
Après une licence de maths-physique, il est recruté comme conducteur de train à Avignon en 1983 et devient cadre au service de la traction en 1993. Secrétaire général de l’UFCM-CGT (2007-2010), puis élu Secrétaire général de la Fédération CGT des cheminots lors du 41e congrès de Reims en novembre 2010.

Laurent Brun

C'est en janvier 2017 lors du 42e congrès de la Fédération que Laurent Brun, alors âgé de 38 ans, a succédé à Gilbert Garrel.

Eléments biographiques tirés, pour l’essentiel, de Cheminots et Militants : Un siècle de syndicalisme ferroviaire, Marie-Louise GEORGEN (dir.), Paris, Editions de l’Atelier, Collection Jean Maitron, 2003.