Chronologie cheminote

Chronologie cheminote

Histoire de la corporation cheminote et de sa Fédération CGT en quelques dates.

La première voie ferrée en France est ouverte entre Saint-Étienne et Andrézieux pour acheminer la houille.

1827

Loi fondamentale (loi organique des chemins de fer) inaugurant la construction de réseaux à partir de Paris par des compagnies concessionnaires, poursuivie sous le second Empire et la IIIème République.

1842

La première grande gare marchandises voit le jour à Paris Batignolles.

1844

Une première « Union fraternelle syndicale » regroupant des roulants est créée.

1871

Naissance de la Chambre syndicale des travailleurs des chemins de fer.

1890

Création du Syndicat national des chemins de fer, qui sera affilié à la CGT naissante dont le secrétaire général, Lagailse, est issu de ses rangs.

1895

Échec de la grève générale des chemins de fer lancée par le Syndicat national, dont la figure de proue est Guérard.

1898

« Grève de la thune », première grande grève des cheminots français, fortement réprimée mais victorieuse à terme avec en 1911 une augmentation des salaires et l’obtention d’un règlement des retraites.

1910

27-28 janvierNaissance de la Fédération Nationale des travailleurs des chemins de fer de France, des Colonies et des pays de Protectorat.

1917

Jusqu'en 1920Plusieurs vagues de grèves se succèdent, très fortement réprimées (arrestations, 18000 révocations).
Leur échec nourrira les débats entre révolutionnaires et réformistes, qui se scinderont définitivement en janvier 1922 entre CGT et CGT Unifiée.
C’est à cette même période qu’est accordé un Statut du cheminot.

1919

9-10 décembreCongrès de réunification des deux tendances.

1935

31 aoûtLoi instaurant la Société Nationale des Chemins de fer Français.

1937

30 novembre Grève générale contre les décrets-lois Daladier Reynaud, remettant en cause les acquis du Front populaire ; les cheminots sont réquisitionnés par le gouvernement. La grève se conclut par un échec.

1938

Août - Septembre2ème scission : les militants refusant de dénoncer le pacte germano-soviétique sont exclus et poursuivis par les autorités françaises.

1939

7 marsPierre Semard, ex-secrétaire général de la Fédération, emprisonné depuis le 20 octobre 1939, livré aux autorités allemandes, est fusillé à Evreux.
Il sera considéré comme le symbole de la Résistance à l’occupant.

1942

17 avrilDans la clandestinité, par les accords du Perreux, la réunification syndicale est une nouvelle fois conclue, sur le plan confédéral.

1943

10 août Le Comité central de grève des cheminots de la région parisienne appelle à la grève à partir d’une dizaine d’établissements (25 cesseront le travail et le 15 août aucun train ne roule en en région parisienne).

1944

En juin Premier mouvement de grève de l’après-guerre, qui est un succès sur le plan revendicatif. Une grève touchant aussi les fonctionnaires est lancée en novembre-décembre qui se traduit par 19 jours de grève et est aussi l’occasion de la 3ème scission et de la création de « Force ouvrière ».

1947

Octobre Grève des cheminots en solidarité avec les mineurs.

1948

AoûtGrève unitaire dans le secteur public. Les cheminots défendent avec succès leur système de retraite notamment.

1953

Jusqu'en 1962La CGT soutient la volonté d’indépendance du peuple algérien et agit contre la guerre. Elle développe les luttes pour les revendications, non sans succès.

1954

Mai - JuinParticipation des cheminots à la plus grande grève que l’histoire ait retenue. De multiples acquis sont obtenus.

1968

SeptembreGrève des roulants dont le succès se traduira par l’accord sur les conditions de travail.

1969

Juin Mouvement de grève à la SNCF qui va durer 11 jours.

1971
1978

30 décembrePromulgation de la Loi d’Orientation des Transports Intérieurs : la SNCF est transformée en Etablissement Public Industriel et Commercial.
La loi sur les comités d’entreprise s’applique à la SNCF et fera l’objet de longues négociations avant d’aboutir à leur définition et au transfert des activités sociales.

1982

25 avrilManifestation des cheminots d’Europe.

1985

Décembre 86 - Janvier 87Grève des cheminots sur la grille des salaires, les retraites et les conditions de travail.

1986

Première « Eurogrève » chez les cheminots.

1992

Novembre - Décembre Grève des services publics, en réaction contre le « plan Juppé ».
Les cheminots, dont le système de retraite et le statut de l’entreprise, via le projet de contrat de plan, sont remis en cause, occupent une grande place dans le mouvement.

1995